Thursday, December 27, 2007

Amandine


Et voilà, tu es partie, tu dois être en train de dormir dans l'avion après ton escale à Pekin, du moins j'espère que tu dors, après la nuit qu'on a passé (pour une fois c'est moi qui ai dormi plus que toi) tu en as besoin, même si l'avion n'est pas l'endroit idéal...


That's it, you're gone, you should be sleeping in the plane after your stopover in Beijing, I hope you are, after this loooong night (I slept more than you for once) you need some reste, though sleeping in the plane is not very comfortable...

C'était une longue soirée, d'une certaine façon ça me donne l'impression qu'on n'en a pas profité, habituellement le temps passe trop vite, mais cette fois-ci il semblait se prolonger pour retarder ton départ. C'est long deux mois, ou trois mois, c'est long...

That was a long night for sure, and I feel like we didn't made the most of it, usually time flies, and this time it seemed to extend to let you leave as late as possible. It'll be long, two months, three months...


En attendant je vais essayer de trouver mes mots pour exprimer ce que ces huit mois passés avec toi m'inspirent, autant commencer par le début. Quand je suis arrivé au Japon le 7 janvier dernier, le fait de me retrouver à travailler dans une entreprise française, avec des français, m'a permis de faire beaucoup de rencontres et de connaissances très rapidement, d'abord avec mes collègues, ensuite avec leurs amis, amis d'amis, connaissances d'une soirée, beaucoup de français (ce qui est assez logique, surtout par rapport à mon niveau de japonais à l'époque), pas mal aussi de japonais parlant français, et les autres qui parlaient anglais.
Après deux soirées sympathiques chez Benjamin (et Charles à l'époque), j'ai fait connaissance avec celle vers qui tout le monde se tournait lorsqu'il s'agissait d'organiser une excursion en groupe le weekend. Ca a commencé par l'aquarium d'Ōsaka, avec Jocelyn, et où on a rencontré Kaori. Et au fur et à mesure (un peu plus lentement pour moi qui n'ai pas pu vous accompagner à chaque fois), de balades en soirées à Destinée en pique-niques à 大阪城公園 (Ōsaka-jō Kōen, le parc du château d'Ōsaka), arrive un heureux concours de circonstances qui fait que Benjamin (l'autre) doit rentrer en France début mai, deux semaines après que je revienne avec mon visa tout neuf et l'envie de m'installer dans un appartement au Japon.

Until your return, I will try to talk a little about these eight months I spent living with you, and I will start from the beginning. When I arrived in Japan the 7th of January, it's been easy to meet a lot of people quickly, because I was working in a French company with French people, so I first met them, and through them I met their friends, friends of their friends, people they only met once, lots of French (as I wasn't able to speak Japanese), some Japanese speaking French, and the others were speaking English.
After some nice parties in Benjamin's (and Charles' at that time) apartment, I met the one on who everybody was counting to plan something to do during the weekend. And the first one for me was Osaka's aquarium, with Jocelyn, and where I met Kaori for the first time. And as the time was going, though I wasn't with you every weekend, we had these nice walks, evenings in Destinee, picnics in Osaka's Castle's park, by a combination of circumstances it happen that Benjamin (not the same) has to go back in France in the beginning of May, exactly two weeks after my return in Japan with a new visa and this idea of taking an apartment.

Pendant mon retour en France, c'est toi qui t'es occupée de tout pour nous trouver un appartement aussi bien, dans lequel on a passé tant de bons moments. Et quand je suis revenu au Japon, je n'avais plus qu'à donner mon nom et mes sous (oui quand même), tout était prêt pour qu'on s'installe!

While I was in France, you did everything to find us such a great apartment, in which we had so many good times. And when I came back to Japan, I only had to give my name and my money (this is not a dream), and everything was ready!

A partir de ce moment-là, la vie au Japon est devenue encore meilleure qu'elle ne l'était, d'abord parce que c'est toujours bon d'avoir un chez soi, et aussi parce que partager un chez soi avec quelqu'un d'exceptionnel est encore mieux! Je pourrais passer un temps fou à faire la liste des bons moments qu'on a passé, entre nous ou avec les autres, mais tu t'en souviens aussi bien que moi.

From this moment, life in Japan has been even better than it was before, first because it's good to have a home, and because sharing a home with someone exceptional is much better! I could spend so many time to list all the great moments we had, just the two of us, or with the others, but you remember as well as me.

On s'est très bien entendu dès le début, mais il y a quand même eu une grosse évolution de mai à décembre, et au fur et à mesure des moments de vie commune (dans l'appartement ou ailleurs) le lien s'est etoffé et a pris toute l'ampleur qu'il a aujourd'hui, qui fait que quand je rentre chez nous maintenant, ta chambre vide séparant la mienne de la ville me donne l'impression que la ville aussi est vide... Ca serait probablement pire si je ne savais pas si tu pouvais revenir et quand, c'est pour ça aussi que j'ai beau me sentir un peu triste, je suis particulièrement heureux de te connaître et je sais que quoiqu'il arrive on va se revoir!
Merci à toi pour tout ce qu'on a vécu, merci pour tout ce qu'on vivra encore, merci d'être toi et merci pour ce lien d'amitié magnifique entre nous, profite bien du temps que tu vas passer en France, profite de ta famille en Guyane, je t'aime vraiment très fort!


We got on really well from the beginning, but things evolved from May to December, and through all our moments together, our friendship grew stronger and became what it is now, that makes me feel that the city is empty when I watch it through your empty room... Of course it would have been worse if I didn't knew if and when you would come back, that's why though I feel a little sad, I'm very happy to know you and I know I'll see you again!
Thank you for every good thing we lived, for those we'll live later, for being you and for this beautiful friendship we have, enjoy your time in France, enjoy your family in Guyana, I love you!

8 comments:

el mama said...

Merci pour ce beau témoignage d'amitié!
et bon vent à Amandine!!!

Elia said...

arg gloups ça fait mal à la gorge!Bon allez je l'avoue, j'ai versé ma petite larme en lisant ton texte ... très beau, très fort, j'espère juste qu'elle trouvera une connexion internet pour pouvoir le lire!!

Swoosh said...

Elle a trouvé, et elle m'a appelé aujourd'hui, et donc elle te dit bonjour!
Qu'est-ce que je l'aime l'avant-dernière photo! (les autres aussi mais bon)

Mara Tatouille said...

C'est bô

Swoosh said...

N'est-ce pas! :)

Camille said...

Ayé je suis arrivé jusqu'a ton glob !

Gros bizoux poilus qui grattent

Louce louce said...

Yo !
Ayé, j'ai trouvé à qui elle me fait penser : Angelina Jolie. Mais bon, il parait que je trouve des ressemblances bizarres à certaines personnes... Qu'en penses tu ?
En tout cas je suis toujours jalouse de pas avoir un super article comme ca sur ton blog :(
Je reve ou c'est Cameron Diaz sur l'affiche en arriere plan de la derniere photo ???

Swoosh said...

Tu n'es pas la première à trouver qu'elle ressemble à Angelina Jolie, on va dire que de temps en temps avec une lumière particulière et d'un angle particulier, et en fonction de la latitude, parfois, elles se ressemblent... Mais Amandine est mieux...
Et réclamer c'est malpoli!
Et oui c'est bien Cameron Diaz en arrière-plan sur la dernière photo, elle et Brad Pitt sont placardés partout ici...