Monday, December 17, 2007

Les Hollandais friant

Un soir de juin (le 23 plus précisément), alors qu'on s'était installés avec des amis à la table d'un bar qui est depuis devenu ma seconde maison (j'ai nommé le Captain Kangaroo), par un hasard des plus agréables, on a assisté au concert d'un groupe de rock japonais : Frying Dutchman.

On the 23th of June, while we were sitting with some friends in the bar that became my second house (let me introduce : the Captain Kangaroo), by a stroke of luck, we also were at the concert of a Japanese rock band : Frying Dutchman.




Pour la petite histoire, il faut savoir que la prononciation japonaise est syllabique et que certains sons manquent à l'appel (comme le R si cher à nos oreilles... aux miennes du moins). La ressemblance avec le Flying Dutchman étant quand même flagrante, un débat s'est installé au sujet d'une éventuelle faute de transcription de l'anglais vers le japonais (en katakana : フライングダッチマン, littéralement fu ra i n gu da-tchi ma n, le R japonais étant plus proche de notre L, les deux noms s'écrivent de la même façon en japonais), fait particulièrement courant dans ce pays (j'y reviendrai probablement plus tard). Pour mettre fin à ce débat particulièrement intéressant, nous avons demandé aux intéressés ce qu'il en était, et leur réponse nous a forcé à reconnaître que les japonais aussi font des jeux de mots... (ouh la vilaine blague)

Before telling you more about this concert, you need to know that Japanese pronunciation is syllabic and some sounds simply don't exist (like the French R we love so much... at least I do). As it is very close to Flying Dutchman, we had an important debate about a possible transcription mistake from English to Japanese (in Katakana : フライングダッチマン, literally fu ra i n gu da-tchi ma n, the Japanese R is closer to our L so both Flying and Frying have the same writing in Japanese), which is very common here (but I'll talk about that later). Anyway, we had to end this debate so we asked the band about that, and what they told us forced us to admit that Japanese also can play with words... (oh, mean joke)



Mais revenons au centre du sujet avec ce concert imprévu! On est tous arrivés au bar pour profiter de l'happy hour (pour ceux qui ne comprennent pas, le moment où les boissons sont moins chères, évidemment cela ne concerne que les boissons alcoolisées), donc aux alentours de 18h, et dans l'ambiance habituelle qui régnait, on ne s'est rendu compte qu'à 22h qu'il y avait un concert. Le groupe s'était installé tranquillement où une place leur avait été faite, tout en discutant avec ceux qui les entouraient. Suivant le mouvement de foule (si je puis dire), nous nous sommes approchés du groupe lorsqu'ils commençaient vraiment à jouer, après une improvisation qui n'était peut-être même pas d'eux (non je n'avais pas bu, mais ça commence à dater tout ça)...




But let's get back to the story of this unexpected concert! We arrived in the bar during the happy hour (for the ignorants, this is when drinks are cheap, it only concerns alcoholic drinks of course), so around 6 pm, and in the usual atmosphere of the bar, we realized that there was a concert at 10. The band settled quietly where they could find some space, and they were talking with everyone around. As the "crowd" was getting interested about the band, we came closer when they really started to play, after a short improvisation that they probably didn't even played themselves (no I wasn't drunk but it's kind of far)...


Je dois bien avouer que je n'étais pas très emballé après leur premier morceau, ça manquait de personnalité, c'était très commun (pour ne pas me répéter). Mais après celui-ci et une ballade un peu ennuyeuse, mes oreilles en ont pris pour leur grade, ils se sont enfin mis à jouer, pour mon plus grand plaisir (pas seulement le mien d'ailleurs)! Ils étaient complètement déchaînés, énergiques, et leur musique s'est faite très entrainante, construite en longueur, très sympathique donc. Ce concert fut d'ailleurs mon premier au Japon, et il démonta complètement l'idée que je me faisais d'une barrière entre les musiciens et les spectateurs, quelle que soit la popularité du groupe. Par réflexe, j'ai toujours eu tendance à croire qu'un lien direct n'est pas possible, et lorsqu'ils sont venus s'asseoir à notre table pour manger et discuter après le concert, c'était particulièrement étrange pour moi. Mais ça n'a pas duré, ils étaient très sympa, Camille en est arrivé à communiquer avec eux dans un langage qu'eux seuls maîtrisaient et on a bien rigolé (c'est d'ailleurs ce soir-là qu'Amandine a failli mourir de rire). Ils ont fini par partir, tard, et un petite heure après, David et moi sommes rentrés aussi, laissant les autres terminer la nuit au Captain Kangaroo.




At first, I didn't really liked their music, the first song wasn't very special, an ordinary rock song not so inspired. But after this and a boring ballad, my ears got a good dressing-down, they played for real, for my enjoyment (not only mine)! They were really energetic, wild, and their music was lively, built on the length, the kind of construction I love. Actually this was my first concert in Japan, and it changed completely the idea I had that no link is possible between the band and the audience, however much the band is popular. I always thought that, and after the concert, when they sat with us to eat and talk, it was strange to me. But they were really funny and kind, Camille talked with them in a new language and we had a lot of fun (it was on this day that Amandine almost died laughing). They left late, and one hour later, I went home with David, leaving the others ending their night in the bar.





Trois mois plus tard, ils sont revenus donner un concert au Captain Kangaroo. Cette fois on s'y était préparés, on avait prévenu tout le monde qu'il fallait arriver assez tôt pour avoir de la place, mais comme on commence à connaître beaucoup de monde, il allait forcément falloir rester debout. Quand je suis arrivé (un peu plus tard parce que j'allais voir un autre concert avec Rémi, oui on est complètement overbooked...) tout notre groupe avait pris possession du fond du bar et attendait le début du concert. Les Frying Dutchman étaient déjà là, et déjà bien ivres, à tel point qu'on se demandait s'ils arriveraient à faire un concert en entier. Mais cela ne leur posa aucun problème puisqu'ils s'installèrent et le concert débuta. Cette fois aussi, ils étaient déchaînés, peut-être encore plus à cause de leur taux d'alcoolémie assez haut que le patron du Captain n'a pas hésité à faire grimper un peu plus en les abreuvant généreusement avec une bouteille de Téquila pendant qu'ils jouaient. Le chanteur avait vraiment l'air de n'en plus pouvoir, il a fini par chanter par terre, le guitariste et le batteur quant à eux semblaient aussi inépuisables que le lapin de Duracell, et le bassiste ne perdait rien de sa sobriété (dans son jeu du moins, le reste je ne sais pas). Le concert fut assez court, mais contenait quelques morceaux qu'on ne connaissait pas encore que contient leur prochain album (probablement le troisième, les deux premiers avaient l'air d'être autoproduits), et l'ambiance était au rendez-vous!





Three months later, they came again to the Captain Kangaroo for a new concert. This time we were prepared, we told everybody to come a little early to make sure we could sit, but now we know so many people that it was impossible to get enough space. When I arrived (later than everybody, there was another concert I wanted to see with Remi, yes we're soooooo overloaded...) our group was occupying a third of the bar and was waiting for the concert to stard. The Frying Dutchman were already there, and already really drunk, so we wondered if they would be able to play the full concert. But alcohol don't seem to bother musicians because they settled and the concert started. Once again, they were wild, maybe more than ever because of the high level of alcohol in their blood that the Captain's owner was trying to raise, generously getting them drunk with a bottle of Tequila while they were playing. The singer was really "tired", he ended the concert lying on the floor singing, as for the guitarist and the drummer, they kept playing, with even more energy, and the bassist was imperturbable. The concert was quite short but they played some songs we didn't knew, that will probably be on their new album (probably the third, I think the two others were made at their own expense), and they rocked!



Leur prochain concert est prévu pour le 24 décembre, et bien entendu j'y serai, avec Amandine, qu'elle puisse en profiter avant de repartir. On joue les fans, mais il faut dire que c'est tellement chouette d'assister à des concerts pareils qu'on s'en voudrait de se priver... En attendant une éventuelle vidéo, profitez donc des photos et de la musique (est-il est nécessaire de préciser que les versions live sont bien mieux?)



The next concert will be on the 24th of December, and of course I'll be there with Amandine so she can enjoy this before leaving. We look like fans but it's so great to be at so good concerts that we'd be fools not to be there... I don't have any video of the band yet, maybe during the next concert, but you can enjoy pictures and music (should I say that their songs are much better live?)

4 comments:

Elia said...

ah bah ça y est, je l'ai vue la vidéo de Camille faisant la poule!! Amandine semblait en effet vraiment au bord de la chute libre ...
Et très bien que ce soit pas toi qui ait pris la vidéo, ça me rapelle qu'avant t'avais les cheveux un peu plus courts!! ;)

Swoosh said...

J'ai d'autres photos ou vidéos pour te rappeler que j'avais les cheveux courts avant si tu veux... ^^
Oui à ce moment-là Amandine n'en pouvait vraiment plus, je l'ai vue plusieurs fois avoir des fous rires mais celui-là était le pire je pense. :)

Loura said...

Good post.

Swoosh said...

oO
Well, thanks...